Guérir l’esprit, l’intellect et le corps

La dépendance ne nuit pas seulement au corps, elle endommage aussi l’intellect et l’esprit. En conséquence, la vraie guérison d’une dépendance porte sur ces trois aspects. Tandis qu’elles travaillent dans ces trois domaines, les personnes dépendantes doivent comprendre que leur guérison ne sera possible et complète que grâce à l’expiation de Jésus-Christ et à son Évangile.

Guérir l’esprit

Il est tout aussi important de garder notre esprit en bonne santé que de prendre soin de notre corps. Quand on ne reçoit pas la nourriture spirituelle et la lumière nécessaires pour que notre esprit grandisse, on peut devenir plus vulnérables à des comportements qu’on n’envisagerait pas d’adopter autrement. Spencer W. Kimball, ancien président de l’Église, a enseigné : « Jésus considérait le péché comme mauvais, mais pouvait aussi voir que le péché découlait de besoins profonds non satisfaits chez le pécheur » (voir « Jésus, le dirigeant parfait », L’étoile, mars 1980, p. 15). Quand des personnes ressentent un vide dans leur vie, souvent, elles essaient de le combler par d’autres choses ; les personnes dépendantes, elles, vont combler ce vide par leurs dépendances. Ces actions destructrices, à leur tour, les déconnectent davantage de la lumière de leur Père céleste, ce qui rend encore plus difficile la guérison de la dépendance. Voici l’histoire d’un homme dont l’esprit a guéri quand il a pris le contrôle de sa vie après avoir été sous l'emprise de la drogue et de l’alcool pendant des années.

 

Guérir l’intellect

Avec la dépendance, le cerveau est conditionné de façon chimique et neurologique à être dépendant de comportements, d’attitudes ou de substances extérieurs. Souvent, les personnes dépendantes ne se rendent pas compte qu’elles ont une dépendance sur laquelle elles n’ont pas de contrôle ; elles considèrent leurs comportements dépendants uniquement comme une échappatoire à la douleur et comme quelque chose qui leur permet de se sentir mieux. La guérison consiste, entre autres, à prendre conscience de nos pensées négatives ainsi que des justifications de nos actes. Acquérir cet état d’esprit est difficile mais nécessaire pour guérir d’une dépendance. Voici l’histoire d’un homme qui a adopté cette mentalité et qui a guéri de sa dépendance à la pornographie.

 

Guérir le corps

Le but de notre présence sur terre est, entre autres, d’apprendre à maîtriser notre corps. La dépendance nous fait perdre le contrôle de nos désirs impérieux et de nos appétits et cela peut aboutir à des conséquences médicales graves ou même à la mort. Le Christ peut nous guérir et nous aider à devenir davantage semblables à lui quand nous apprenons à maîtriser les désirs de l’homme naturel. Russell M. Nelson a enseigné : « L’une des grandes difficultés de la vie est de permettre aux appétits spirituels de dominer les appétits physiques » ; (voir « Dépendance ou liberté », L’étoile, janv. 1989, p. 6). Voici l’histoire d’une femme qui s’est battue pour prendre le contrôle de son corps en surmontant sa dépendance aux médicaments et qui a guéri grâce à l’expiation de Jésus-Christ.

 

 

 

« Le bonheur ne réside pas dans la perfection mais dans l’application des principes divins, même par petites étapes. »Dieter F. Uchtdorf, conférence générale d’octobre 2012