Croire au pouvoir de guérison

L’histoire de Tara


Un couple, main dans la main, devant le temple de Salt Lake City.

Au début de mes années universitaires, j’ai commencé à fréquenter l’homme de mes rêves. Il avait vingt et un ans et se préparait à faire une mission. Je me demandais parfois ce qui l’avait empêché de faire une mission à dix-neuf ans. Il avait parlé de certaines choses de son passé qu'il réglait, mais à l’époque il me semblait que je n’avais pas besoin d’en connaître les détails.

Pendant qu’il était en mission, j’ai décidé d’en faire une moi aussi. Quand nous sommes tous les deux rentrés, nous nous sommes fréquentés mais je gardais à l’esprit que quelque chose de son passé pourrait affecter la possibilité de notre avenir ensemble. Il m’a toujours dit que, si je voulais en savoir plus sur son passé, il m’en parlerait.

Un jour au téléphone, je lui ai enfin demandé ce qui l’avait empêché de faire une mission à dix-neuf ans. Il m’a expliqué qu’il avait eu des problèmes de dépendance à la pornographie. J’ai eu l’impression de recevoir un coup de poing dans l’estomac et je n’ai pas pu parler pendant quelques minutes. Je lui ai répondu que j’avais besoin d’y réfléchir et j’ai raccroché. Des centaines de questions m’ont traversé l’esprit. Était-ce une raison pour ne pas avoir une relation sérieuse avec lui ? Toute ma vie j’avais essayé de mener une vie juste pour mon futur mari, mais puisqu’il n’en avait pas fait de même, cela voulait-il dire que nous ne devions pas être ensemble ? Quelle influence cela aurait-il sur ma future famille ? Aurait-il toujours ce problème ?

Je voulais des conseils mais je ne savais pas à qui m’adresser. Il me semblait que ce n'était pas quelque chose dont je devais parler à mes parents ou à mes amis. J’ai décidé que je ne pouvais pas aller plus loin dans notre relation et nous avons choisi de rester amis. Mais quand je fréquentais d’autres garçons, je pensais toujours à lui. Nous nous sommes revus et avons recommencé à nous fréquenter, mais j’avais toujours les mêmes questions en tête. Après beaucoup de réflexion et de délibérations, je suis allée au temple pour consulter le Seigneur. J’ai ressenti du calme et de la paix, et j'ai su que je pouvais aller plus loin dans notre relation.

Après nous être fréquentés pendant plusieurs années, nous avons décidé de nous marier. Pendant nos fiançailles, mon évêque nous a suggéré d’assister au programme de traitement de la dépendance. Nous avons décidé d’essayer, et c’est devenu une grande bénédiction pour notre couple dans notre préparation au mariage. Nous avons été très ouverts l’un avec l’autre et nous avons parlé de nos inquiétudes. Le groupe de soutien était exactement ce dont j’avais besoin. J’en ai appris plus sur la dépendance, le pouvoir de guérison de l’Expiation et la manière dont nous pourrions gérer la situation ensemble. Toutes les questions que j’avais ont trouvé une réponse. Les femmes qui faisaient face à une situation similaire à la mienne et qui assistaient aux réunions du PTD m’ont donné une grande force. Elles sont devenues des amies et des confidentes.

J’ai compris que la dépendance à la pornographie de mon fiancé n’avait rien à voir avec moi, mon apparence ou ma façon d’agir. Je voulais le soutenir et l’aider, mais au final il fallait qu’il s’en sorte par lui-même.

Je savais que nous aurions des difficultés mais, grâce à mes expériences, j’ai appris que l’Expiation est réelle et qu’elle fonctionne pour nous tous de la façon dont nous en avons besoin. Je crois fermement que ce pouvoir a la capacité d'aider, de consoler et de guérir. Nous avons eu des difficultés, mais nous continuons à les surmonter avec l’expiation de Jésus-Christ.