Il est venu pour me sauver

L’histoire de Jerome


Le Christ portant un agneau sur les épaules.

Je suis anesthésiste et je suis sur la voie de la guérison d’une dépendance aux narcotiques du tableau IV. Comme mon travail me donnait facilement accès à des médicaments, j’ai commencé à consommer quotidiennement des stupéfiants dont je suis rapidement devenu dépendant. Peu après, j’ai senti que je perdais totalement le contrôle de mes envies et je suis devenu complètement dépendant. Je savais que j’étais sur un terrain dangereux alors j’ai décidé de suivre un programme dans un centre hospitalier. J’ai fait ce choix parce que je sentais qu’il fallait que je m’éloigne complètement du milieu dans lequel j’étais. J’étais pris au piège et je devais guérir.

Le deuxième ou troisième jour du programme, j’ai imploré mon Père céleste de m’aider. Je lui ai demandé de m’ôter mon obsession pour les stupéfiants, espérant un miracle. Avec le temps, j’ai senti cette envie me quitter et, étonnamment, je n’ai jamais eu de symptômes de manque alors que j’avais utilisé quotidiennement des narcotiques du tableau IV.

Malgré ce miracle, les conséquences professionnelles de ma conduite ont été lourdes. J’ai été licencié et j’ai dû renoncer au droit de prescrire des médicaments. Heureusement, j’ai conservé mon titre de médecin parce que j’avais suivi une cure de désintoxication et j’ai pu travailler au comité médical de mon État.

Au cours du deuxième mois d’internement hospitalier, j’ai eu une blessure grave à la cheville et j’ai dû me faire opérer. Mon Père céleste m’a aidé à traverser cette épreuve en m’aidant à résister à l’envie de prendre des médicaments anti-douleur. C’était un autre miracle.

J’ai été suspendu comme anesthésiste pendant deux ans. Mais lorsque le moment d’exercer de nouveau est arrivé, j’ai été dirigé vers un groupe parfait d’anesthésie médicale, sous la direction du Saint-Esprit. Le Seigneur connaissait mon cœur et m’avait aidé à retrouver la réussite.

Aujourd’hui, ma vie est un miracle. J’ai une femme merveilleuse qui me soutient et cinq beaux enfants. Je suis un membre respecté d’un groupe local d’anesthésie collaborant avec plus de dix hôpitaux et unités de chirurgie locaux. Je vais à l’église régulièrement et j’ai des appels. J’assiste aussi aux réunions des Alcooliques Anonymes plusieurs fois par semaine parce que je sais que cette participation active doit continuer de faire partie de ma vie quotidienne si je veux ne plus rechuter.

Je sais que, grâce à l’amour que Jésus-Christ a pour moi, ma dépendance aux narcotiques du tableau IV a été miraculeusement guérie. Grâce au pouvoir de l’Expiation, j’ai pu me pardonner et être soulagé de la culpabilité suscitée par la dépendance.

Je sais que j’ai été incroyablement béni et je m’efforce de faire partager le miracle de la guérison à d’autres. Il y a quelques années à peine, j’étais désespéré et brisé, mais mon Père céleste avait un plan pour me sauver.