La guérison est possible

L’histoire de Jason


Le fils prodigue dans les bras de son père.

Ma dépendance à la pornographie a commencé très jeune, quand je devais avoir onze ans. Tout a commencé avec un membre de ma famille qui m’en montrait chaque fois que j’allais chez lui.

Ma dépendance a continué pendant des années, de l’école à mon premier mariage, puis jusqu’à mon divorce et à mon deuxième mariage. Pendant mon deuxième divorce, j’avais l’impression de ne plus avoir d’avenir. Je n’avais nulle part où aller et ma vie n’avait aucun sens. Je pensais que cette dépendance ne s’arrêterait jamais. J’avais essayé à de nombreuses reprises d’arrêter de moi-même, avec un peu de succès, mais je retombais toujours dans l’abysse obscure.

À cause des choix que j’avais faits du fait de ma dépendance, j’avais finalement été disqualifié. J’avais du mal à admettre les choses que j’avais faites. Je me sentais vide. Mais mon président de branche était très en accord avec l’Esprit. Il m’a donné le guide du programme de traitement de la dépendance et m’a dit clairement que j’avais besoin d’aller aux réunions du programme. Il m’a été difficile d’aller à la première réunion. Je me sentais seul et j’étais effrayé. Je suis passé plusieurs fois en voiture tout près du lieu où se tenait la réunion avant de me décider à entrer.

Quand je suis enfin allé à la réunion, j’ai ressenti l’Esprit pour la première fois depuis longtemps. J’ai compris que si je me sentais si seul, c’était parce que je n’avais plus ressenti la chaleur de l’Esprit depuis bien trop longtemps. J’ai décidé que je voulais avoir de nouveau le Sauveur dans ma vie. Je savais que ce serait un parcours long et difficile, mais j’étais prêt à le faire grâce à l’amour que j’ai ressenti à cette première réunion. J’ai appris qu'aller aux réunions n'était pas ce qui devait m'effrayer, mais que je devais avoir peur des bénédictions et des possibilités que je raterais si je n’y allais pas. Aux réunions, je ne ressentais que de l’amour et de l’acceptation de la part des personnes qui affrontaient les mêmes difficultés, et je m’appuyais sur elles pour avoir de la force.

Les événements qui ont suivi et les choses que j’ai vécues depuis ont été si extraordinaires, qu’il est difficile de les exprimer par des mots. Certaines personnes m’avaient dit que je serais toujours dépendant et que je ne guérirais jamais. Mais j’ai ressenti le pouvoir purificateur de l’Expiation et j’ai su que je serais capable de surmonter cette dépendance.

Ma dépendance me retenait parce que je n’avais pas une bonne opinion de moi-même, mais aujourd’hui je suis un membre digne de l’Église, ma carrière a décollé dans la direction dont j’avais toujours rêvé, je me suis remarié et j’ai eu une belle petite fille.

La paix que je ressens me donne un sentiment de gratitude. Je suis profondément touché par le sacrifice de mon Sauveur. J’avais auparavant enseigné l’Expiation à l’École du Dimanche, mais la vivre véritablement et utiliser ses principes m’a apporté la paix pour l’avenir. J’ai ressenti énormément d’amour et de compassion durant le processus du repentir.

Je continue d’assister aux réunions du programme de traitement de la dépendance dès que je peux, pour pouvoir y sentir l’Esprit. Le programme de traitement de la dépendance m’a donné les outils dont j’avais besoin pour vaincre et rester concentré pour m’en libérer. La guérison est possible.