S’appuyer sur la foi

L’histoire de Jenna


Jeune plante poussant sur des cendres.

J’ai commencé à consommer de la marijuana quand j’étais une toute jeune adolescente et j'en prenais tous les jours, plusieurs fois par jour. Mes parents l’ont découvert quand j’avais seize ans et m’ont envoyée dans un centre de désintoxication en ambulatoire. C’était une solution temporaire mais mon cœur n’avait pas encore changé.

Plus tard nous avons déménagé et je me suis fait de nouveaux amis pour faire la fête dans ma nouvelle ville. J’étais en dernière année de secondaire et, outre ma consommation de marijuana, j’ai commencé à boire beaucoup. J’ai obtenu mon diplôme avec difficulté. J’ai déménagé pour entamer mes études universitaires pendant lesquelles j’ai bu et fait la fête presque tous les jours. De ce fait, je n’ai jamais assisté à mes cours et j’ai été recalée. Quand j’ai été expulsée de mon appartement et que j’ai vu où ma vie me conduisait, j’ai finalement décidé par moi-même qu’il fallait que je change. J’avais dix-neuf ans lorsque je suis allée dans un centre de désintoxication en ambulatoire, mais après quelques mois, je me suis découragée et j’ai abandonné. Cela a été facile de retourner à mes vieilles habitudes.

Deux ans plus tard, j’ai rencontré un homme que je trouvais attirant et nous avons commencé à nous fréquenter. Je me suis vite rendu compte que la vie que j’avais vécue jusqu’à présent n’était pas ce dont j’avais rêvé. Je voulais un mariage au temple. Je me suis débarrassée de ma dépendance afin de préserver notre relation et de nous marier.

Je n’ai plus succombé à ma dépendance mais il y avait d’autres problèmes que je n’avais pas encore résolus avant le mariage. Alors, après cinq années de vie commune, mon mari et moi avons divorcé. Pour faire face à cette épreuve, j’avais l’intention de retourner à mes habitudes de faire la fête. Toutefois, mes parents m’ont apporté le soutien dont j’avais grand besoin et m’ont suggéré de voir un thérapeute.

J’en ai vu un, membre de l’Église, au cours de l’année et demie qui a suivi. J’ai commencé à faire face à l’épreuve du divorce et j’ai finalement commencé à traiter ma dépendance et les autres problèmes que j’avais enfouis au moment de l’adolescence. Bien que n'ayant pas rechuté depuis plus de cinq ans, mon thérapeute m’a conseillé d’assister régulièrement aux réunions du programme de traitement de la dépendance. Cependant, les réunions m’ont aidée à en apprendre davantage sur les principes de l’Évangile énoncés dans les douze étapes. Grâce au suivi du thérapeute, au programme de traitement de la dépendance et à un engagement actif continu dans l’Église, j’ai appris à m’appuyer sur ma foi pour traverser la période la plus difficile de ma vie. J’ai appris que l’Expiation ne concerne pas seulement le repentir ; elle peut aussi guérir notre cœur brisé et nous apprendre à pardonner aux gens qui nous ont blessé.

L’année dernière, j’ai célébré ma dixième année sans rechute. Je suis extrêmement fière de cette réussite. J’ai rencontré un homme merveilleux avec qui je me suis mariée et ai été scellée au temple. Maintenant ma vie est plus calme et paisible qu'auparavant.

Je crois que le programme de traitement de la dépendance est un outil incroyablement utile pour tous les types de dépendance. Il a fait une différence dans ma vie et m’a permis de rencontrer des personnes qui ont été une inspiration et une aide pour moi sur le chemin du bonheur.