Ce à quoi se résume la vie

L’histoire de Jon


Livre ouvert contenant des renseignements généalogiques.

Quand j’étais adolescent, j’ai commencé à boire de l’alcool et à consommer diverses drogues. Au fil du temps, je me suis enraciné encore davantage dans ma dépendance et j’ai commencé à utiliser des drogues de plus en plus souvent, jusqu’à le faire quotidiennement.

Peu de temps après avoir fêté mes trente-six ans, j’ai eu le sentiment d’avoir touché le fond. Dans une prière, j’ai dit à mon Père céleste : « Mon Dieu, si tu es là, j’ai vraiment besoin de toi. La vie se résume-t-elle à ça ? Travailler et mourir ? Si l’on a de la chance, on a quelques bons amis ; et si l’on a vraiment de la chance, on a une famille ? Est-ce tout ? »

Le lendemain matin, j’étais dans une gare lorsqu’une femme s’est approchée de moi et m’a dit : « Excusez-moi, j’aimerais vous donner ceci. » J’ai regardé ce qu’elle me tendait et j’ai vu qu’il s’agissait d’une image du Sauveur. C’était une carte à distribuer de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Je savais que mon Père céleste venait d’exaucer la prière simple que je lui avais adressée. La femme a écrit ses coordonnées sur la carte. Ces coordonnées m’ont mené à l’église. Quand j’y suis arrivé, l’homme qui parlait ce jour-là a dit : « Vous êtes exactement là où vous devez être ! » Il l’a répété plusieurs fois pendant son discours et mon cœur a été touché à chaque fois. J’ai décidé d’en apprendre davantage sur l’Église.

Un membre de la paroisse s’est lié d’amitié avec moi et restait près de moi tous les dimanche pendant les réunions. Trois mois plus tard, je me suis fait baptiser. Après mon baptême, j’étais toujours aux prises avec ma dépendance, donc mon nouvel ami de la paroisse m’a informé de l’existence du programme de guérison. Grâce aux principes de l’Évangile enseignés dans le programme, j’ai appris que le Seigneur nous bénit parce qu’il sait que nous essayons vraiment de nous améliorer. Chaque effort que nous faisons permet au Seigneur de nous accorder sa grâce au pouvoir guérisseur.

Peu de temps après être devenu membre de l’Église, j’ai commencé à me préparer à aller au temple pour accomplir des baptêmes pour les morts. Je me sentais honoré de pouvoir participer à des ordonnances par procuration pour mes ancêtres décédés. Cependant, le matin du départ pour le temple, je suis retombé dans ma dépendance et j’ai bu de l’alcool si bien que je ne pouvais pas accomplir les ordonnances. Malgré cela, on m’a encouragé à faire le déplacement et à passer du temps dans l’enceinte sacrée du temple. Je suis resté à l’extérieur quand les autres membres y sont entrés. J’ai demandé à mon ami d’accomplir les ordonnances pour mes ancêtres. Au début, je me suis contenté de lire les Écritures dehors. Mais lorsque je suis entré dans le temple et que je me suis assis dans la salle d’attente, j’ai commencé à prendre conscience des conséquences horribles de mes actes. Le fait de savoir que je ne pouvais pas faire moi-même les ordonnances a suscité une tristesse qui dépassait ce que je pouvais endurer. Je voulais participer à cette expérience sacrée mais j’étais toujours prisonnier de mes dépendances. Comment pourrais-je jamais les surmonter ?

Un soir, je conduisais sur une autoroute lorsque mon cœur s’est mis à battre très fort. J’ai essayé de me ranger sur le bas-côté mais je n’arrivais pas à contrôler le volant, l’accélérateur ou les freins. J’avais l’impression que j’allais mourir alors que je n’étais pas prêt. J’ai ressenti sur mes épaules le poids de la déception que j’avais causée aux autres et à moi-même en raison de mes dépendances.

Il ne pouvait y avoir de pire sentiment au monde. Je me suis rendu compte qu’en ne respectant pas les commandements, j’avais déçu tout le monde : mes amis, mes frères et sœurs dans l’Évangile, ma famille, mes ancêtres et moi-même. J’ai éprouvé du regret, de la tristesse et un profond sentiment de remords.

En arrivant chez moi, j’ai ouvert mes Écritures à Doctrine et Alliances 93. « En vérité, ainsi dit le Seigneur : il arrivera que toute âme qui délaisse ses péchés, vient à moi, invoque mon nom, obéit à ma voix et garde mes commandements verra ma face et saura que je suis. »

J’ai senti que ce message m’était adressé, et je savais ce que je devais faire. Mon témoignage s’est renforcé et ma détermination à suivre les commandements du Seigneur s’est gravée dans mon âme.

Débarrassé de la drogue et de l’alcool, je me suis senti poussé à envoyer un exemplaire du Livre de Mormon, mon témoignage et diverses documentations de l’Église à ma mère. Plus tard, cela l’a amenée à accepter les enseignements et les vérités de l’Évangile rétabli. Aujourd’hui, elle fait des changements dans sa vie afin de se préparer au baptême. De petites bénédictions continuent d’arriver chaque jour et, lorsque je les reconnais et exprime ma reconnaissance, je suis véritablement béni.

En 2008, lors de mon anniversaire, j’ai pu aller au temple et agir par procuration pour le baptême et la confirmation de certains de mes ancêtres. Depuis, j’ai reçu ma dotation personnelle dans le temple. Je me souviens que dans la salle céleste, j’ai trouvé un livre d’Écritures qui était resté ouvert à Doctrine et Alliances 132:49-50. « Car je suis le Seigneur, ton Dieu, et je serai avec toi jusqu’à la fin du monde et pendant toute l’éternité. […] Voici, j’ai vu tes sacrifices et te pardonnerai tous tes péchés ; j’ai vu tes sacrifices pour obéir à ce que je t’ai dit. C’est pourquoi, va, je ferai un chemin pour ta fuite, comme j’ai accepté d’Abraham l’offrande de son fils Isaac. »

C’était le rappel du Seigneur concernant le chemin que j’avais parcouru et pour lequel il était maintenant satisfait. Je vois clairement la personne que je peux devenir et ce que je dois faire pour être l’enfant de Dieu qu’il sait que je suis.

Si le Seigneur devait me demander maintenant : « Que fais-tu de ta vie ? » Je pourrais répondre : « Je continue de me perfectionner. Je proclame l’Évangile, je participe au salut des morts et je prends soin des pauvres. » Je traverse cette existence du mieux que je peux, sans jamais lâcher la barre de fer.